Informations

Nos interventions s’effectuent dans le respect des chartres de déontologie et des recommandations de bonnes pratiques professionnelles.
Le secret professionnel et l’obligation de discrétion sont strictement respectés.

Nous mettons tout en œuvre pour vous satisfaire, dans le cadre et l’obligation de nos missions.

Nous vous remercions par avance de la confiance que vous nous accordez.

  • Questionnaire de satisfaction

    Dans un souci d’amélioration de la qualité de nos interventions, un questionnaire de satisfaction concernant votre accueil vous est remis par l’intervenant au début de votre prise en charge.
    Nous vous adresserons également 1 fois par an un autre questionnaire de satisfaction qui nous permettra de recueillir vos opinions sur nos interventions afin de les faire évoluer.

  • À votre écoute

    Pour toute suggestion ou problématique rencontrée, vous pouvez adresser un courrier à l’attention du Directeur de l’Association, qui traitera votre demande dans les meilleurs délais. L’équipe de coordination et administrative est à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

  • Assurance

    Notre Association a souscrit un contrat couvrant sa responsabilité civile.

  • Facturation

    Pour le service prestataire :

    Dans le cadre de l’APA-PCH, les interventions nous sont payées directement par le Conseil Général. Pour les bénéficiaires de l’APA, le ticket modérateur déterminé par le Conseil Général reste à votre charge et vous sera facturé mensuellement.
    Si nous intervenons au-delà du plan d’aide (sur votre demande), une facture mensuelle vous sera adressée, payable à réception.
    Dans les autres cas (hors prise en charge), une facture mensuelle vous sera adressée, payable à réception.

    Pour le service mandataire :

    Vous paierez votre salarié mensuellement après réception de son bulletin de salaire édité par notre service. Vous réglerez également la facture mensuelle de notre Association correspondant aux frais de gestion.
    Vous trouverez les tarifs en annexe.

  • Droits et libertés de la personne aidée

    Les données concernant la personne font l’objet de traitements automatisés dans les conditions fixées par la loi du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. La personne aidée a le droit de s’opposer, pour des raisons légitimes, au recueil et au traitement de données nominatives la concernant (article 26 de cette même loi).